Formation vernis permanent

Formation vernis permanent

On a toutes rêvé d’un vernis qui ne s’écaille pas au bout de deux jours et qui continue de briller comme lorsque l’on vient de le poser. De belles mains vernis font envie, en été comme en hiver… et on a la solution ! Les stylistes ongulaires vous proposent désormais le vernis semi-permanent. C’est quoi ce truc me direz-vous. Certaines l’appellent d’ailleurs par le nom de la marque phare en la matière : « le shellac » (« hein le quoi ? Ai-je alors répondu à mon esthéticienne). Et bien c’est une petite révolution dans le monde du vernis et l’Ecole de l’ongle vous explique le pourquoi du comment.

Le vernis semi-permanent est un vernis trèès looongue tenuequi s’applique comme un vernis normal. Hé oui, la formule magique avec laquelle il est composé lui permet de tenir sur vos ongles… 3 semaines ! Oui, vous avez bien lu ! Seule la repousse naturelle de l’ongle viendra embêter vos mains devenues si parfaitement manucurées.

Le vernis semi-permanent, comment ça marche ?

La pose d’un vernis semi-permanent prend plus de temps qu’une pose de vernis classique. Pourquoi ? Parce que vos mains passent faire un tour sous des lampes UV durant quelques secondes. C’est ce qu’on appelle dans le langage des prothésistes ongulaires : la polymérisation, ou parfois vous entendrez « on va catalyser tout ça ! ». N’ayez crainte, ça peut faire peur quand on vient juste pour avoir de belles mains et qu’on entend un vocabulaire de mécanique mais pas de panique : aucune douleur, aucune sensation de chaleur, laissez votre vernis-semi permanent se polymériser ! Et là miracle, votre vernis est sec, il brille, il est inrayable, ne s’écaille pas et va tenir 3 semaines.

Vous l’aurez compris, le vernis semi-permanent est idéal lorsque vous partez en vacances, ou que vous n’avez pas le temps de changer de vernis comme de chemise.

La pose du vernis permanent est un protocole à maitriser et les formatrices de l’Ecole de l’ongle vous proposent leurs formations prothésiste ongulaire à domicile !

Comments are closed.