vernis

La folie vernis à ongles

Le vernis à ongles est la star des rayons maquillage et il s’agit plus qu’un simple phénomène de mode. Ce segment explose déjà depuis plus de 3 ans et les petits prix sont de mises en ce temps de crise. Cet accessoire de mode fait craquer toutes les femmes : avec lui, on ose tout, on joue, on l’assortie à tous nos accessoires. Que sait-on vraiment du vernis à ongles ? Par qui a-t-il été inventé ? De quoi est-il composé ? Quelles sont les tendances actuelles en matière de vernis à ongles ? Histoire du vernis à ongles Il semblerait que le vernis à ongles ait été inventé par les Chinois vers 3000 avant JC (source Wikipédia). Le vernis à ongles était alors composé de gomme arabique, blancs d’œufs, gélatine, cire d’abeille. Sa consistance, sa couleur, sa texture ont beaucoup évolué avec le temps. Vernis à ongles : état du marché L’année 2012 a enregistré un boom des ventes dans le secteur du vernis à ongles : en grande surface, les ventes sont passées de 8 à 18% en un an. Les ventes du vernis à ongles ont doublé depuis 2006 car les marques sont de plus en plus dynamiques et créent toujours plus de nouvelles teintes. Toutes ces nouveautés encouragent le phénomène de collection chez les nails addict et le vernis devient le petit plaisir que l’on se fait pour 3 fois rien. Beaucoup de marques élargissent leurs offres avec des gammes de vernis pour tous les goûts et tous les styles. Composition d’un vernis à ongles Plusieurs produits chimiques composent un vernis à savoir un agent filmogène, de la résine, des plastifiants, des solvants, des pigments et des nacres et un agent rhéologique.
La composition des vernis est souvent remise en cause : produits cancérigènes ou non ?
Pour éviter toute polémique, des marques se lancent sur le marché du vernis « écologique », composé en majorité de produits naturels. Le boom du Nail Art Le Nail Art autorise toutes les folies sur les ongles : on les décore à l’aide de strass, de couleurs diverses et variées, de piercings, de dessins… Les techniques sont de plus en plus poussées et extravagantes pour plaire à tous les styles. Les blogs sur le sujet se multiplient et l’engouement pour cette technique atteint même les centres de formation en prothésie ongulaire.    

Comment bien poser son vernis ?

La pose du vernis, on est toutes passées par là : qui n’en a jamais eu plus sur la peau que sur les ongles ? Qui n’a jamais vu des bulles se former inexorablement sur l’ongle ? Qui n’a jamais fait de gros pâtés sur le bout de ses ongles ? Et ne parlons pas des problèmes de droitière ou gauchère qui nous fait redouter de devoir mettre du vernis sur les DEUX mains. Pas de panique, l’école de l’ongle va résoudre votre problème  et vous n’aurez jamais eu d’aussi belles mains manucurées. On ne fera pas l’apanage ici des beaux ongles, du plaisir d’avoir de belles mains pour être une femme sophistiquée de la tête aux pieds, bla bla bla. On le sait tout ça ! Ce qu’on veut savoir c’est comment poser du vernis comme une professionnelle sans y passer des heures et en faisant de ce moment une partie de détente et non de stress. Déjà, commencez par utiliser les bons produits sinon la manucure ne risque pas d’aller très loin : un repousse cuticules d’abord, une lime pas trop abrasive, un bloc lime, un base coat et un top coat (forcément), du dissolvant (bah oui on vous garantit pas le résultat parfait du 1 er coup, les dérapages vont survenir !), une huile cuticule et puis LE vernis (sinon cet article n’aurait pas lieu d’être). Etape 1 : on lime ! Avec votre lime à ongles, de préférence en carton, égalisez votre ongle, de droite à gauche et pas comme une brute surtout ! Etape 2 : on pousse les cuticules loin loin loin (pas trop quand même) L’ongle doit être super bien préparé, niquel et dépourvu de petites peaux disgracieuses qui vous feront rater la pose de votre vernis. Avec votre repousse-cuticules (bâtonnet de buis surmonté d’un petit coton humide par exemple). Le principe : repousser les cuticules qui vont du coup s’enlever toute seule (ne surtout pas les couper). Pour faciliter la manœuvre, trempez préalablement vos doigts dans l’eau tiède. Etape 3 : on polit ! Prenez votre bloc lime et polissez toute la surface de votre ongle. Cela va stimuler la matrice de l’ongle et votre ongle n’en poussera que plus vite. Etape 4 : le base coat  L’étape que beaucoup d’entre nous oubli… mais elle est pourtant essentielle. Il faut simplement appliquer une fine couche afin de protéger l’ongle et faciliter l’application du vernis. Etape 5 : la 1ere couche de vernis   Agitez votre flacon de vernis, enlevez l’excédent de vernis au bout du pinceau (en un coup d’œil vous êtes capable de juger si oui ou non il y en a trop…) et appliquez votre première couche toute fine s’il vous plait. Partez de la base de votre ongle, au centre, puis tirez le vernis vers vous. Un coup sur le côté droit, puis sur le côté gauche. Stop ! C’est votre première couche fine de vernis !  Laissez sécher simplement le temps de faire l’autre main. N’essayez surtout pas de mettre du vernis dans tous les coins de l’ongle, laissez un bord libre d’un tout petit millimètre est beaucoup plus esthétique, essayez, vous verrez. Etape 6 : 2e couche de vernis La 2e couche de vernis n’est pas là pour faire prolonger le supplice, promis. Pour tout expliquer, la 1ere couche permet de dessiner votre ongle, la 2e va venir recouvrir l’ongle afin de donner la vraie couleur de votre vernis. Faites également une fiche couche, légèrement plus épaisse que la 1ere mais ne tentez pas le diable, votre travail doit toujours être fin afin que le rendu soit esthétique et surtout que votre vernis sèche !  Etape 7 : le fameux top coat Une fois votre vernis sec, appliquez un top coat. Il va protéger le vernis et le rendre plus brillant. C’est terminé pour votre pose de vernis ! Pour une finition plus que parfaite, appliquez une huile pour cuticules sur tout le pourtour de l’ongle.