Tout savoir sur les faux ongles

Tout savoir sur les faux ongles

Il existe deux méthodes différentes pour la pose de faux ongles : le système de pose de capsules ou les ongles que l’on modèle à l’aide d’un chablon. Mais comment peut-on reconnaître une pose d’ongles faite dans les règles de l’art, d’une pose d’ongles qui risque d’abîmer votre ongle naturel ? Quelles sont les méthodes qui n’agressent pas les ongles ? Que faire pour continuer à se poser des faux ongles sans risque ? Quelles complications peuvent apparaître si la pose de faux ongles a été mal faite ? L’ecole de l’ongle fait un point sur les différentes méthodes de faux ongles répond à toutes vos questions !

Capsules ongles

La capsule pour ongle est déjà prédécoupée et a la forme d’un ongle. Il est possible par la suite de lui donner une autre forme que celle présentée (en général carré). La capsule se colle sur l’ongle à l’aide d’une glue adaptée. La méthode de la pose de capsule est en général vite abandonnée par les prothésistes ongulaires lorsqu’elle maîtrise la pose de faux ongles au chablon.

Modelage des ongles au chablon

Les ongles modelés sont réalisés à partir du gel ou de la résine. Il s’agit alors de construire un faux ongle sur le vrai à l’aide d’un chablon (papier à coller sur le doigt de la cliente et qui va permettre la « sculpture » de l’ongle.

Ongles en gel : le gel est une matière qui se catalyse : il faut passer les doigts sous des lampes UV afin que le gel durcisse et que la prothésiste ongulaire puisse limer l’ongle selon la forme convenue avec la cliente.
Ongles en résine : la résine est une matière obtenue en mélangeant une poudre et un liquide monomère. La résine sèche à l’air libre, c’est pourquoi il faut la travailler rapidement et l’humidifier à l’aide du liquide monomère.

Que vous fassiez une pose de faux ongles en capsule ou au chablon, il faudra toujours préparer l’ongle de votre cliente : griffer l’ongle pour permettre aux produits d’adhérer, repousser les cuticules : c’est le griffage de l’ongle qui peut abîmer les ongles de votre cliente car cela risque de l’amincir et de le rendre plus fragile et cassant si votre limage est agressif ! Si l’ongle est trop fin, les produits risquent de pénétrer et c’est ce qui peut causer des réactions allergiques ! Attention à ne jamais utiliser de ponceuse sur des ongles naturels : ce serait un trop grand traumatisme pour l’ongle.

Gel et résine sur les ongles : y-a-t-il des dangers ?

Il faut savoir que tous ces produits sont agressifs pour la peau et d’autant plus dangereux si la prothésiste ongulaire a trop limé votre ongle naturel et que les produits pénètrent. Cependant, si la préparation de l’ongle est faite de manière professionnelle, que l’ongle n’est pas trop limé et que les produits sont posés en suivant les protocoles, il n’y a pas de risque apparent ! Dans tous les cas, il faut toujours faire attention aux produits utilisés. Ceux-ci doivent respecter les normes en vigueur et être utilisés dans le respect des protocoles définis par la marque.

Les maladies de l’ongle

Des ongles mal entretenus ou surmontés de faux ongles mal posés peuvent engendrer des complications telles que des irritations ou autres problèmes de mycoses. Les ongles peuvent se décoller lorsqu’ils sont trop longs et utilisés et mauvais escients : décapsuler une bouteille, ouvrir une canette de soda etc.

Enfin, la compétence et la formation de la prothésiste ongulaire y sont pour beaucoup dans la qualité des poses de faux ongles !

 

Comments are closed.